Le nouveau sondage du BPA

Malgré l’obligation légale, seuls 86% des passagers arrière attachent leur ceinture




 
Le comptage 2016 du bpa sur le taux de port de la ceinture de sécurité livre des résultats analogues à ceux de l’année dernière: 94% des conducteurs mettent leur ceinture de sécurité (2015: 93%). Par contre, seuls 86% des passagers arrière s’attachent, ce qui constitue néanmoins une amélioration par rapport à 2015 (76%).

 
Les résultats du relevé 2016 du bpa – Bureau de prévention des accidents sur le taux de port de la ceinture de sécurité diffèrent selon les régions linguistiques. 94% de l’ensemble des conducteurs respectent l’obligation de s’attacher, en vigueur depuis 1981. La Suisse alémanique arrive en tête (95%), devant la Suisse romande (92%) et le Tessin (91%).

 
Le taux de port varie de moins en moins fortement selon la localisation: il est de 97% sur autoroute, contre 94% hors localité et 93% en localité. La tendance positive des années précédentes se confirme donc sur ce dernier type de route (2005: 74% / 2010: 83%). Un potentiel d’amélioration persiste toutefois, car le risque subjectif d’accident ne correspond pas au risque réel. En effet, les occupants de véhicules accidentés sur les routes en localité sont plus de deux fois plus nombreux que sur autoroute. C’est donc justement sur les courts trajets à l’intérieur des localités que le port de la ceinture devrait aller de soi.

 
Le taux de port chez les passagers arrière connaît une hausse pour la première fois depuis longtemps. Compte tenu du fait que l’obligation est entrée en vigueur en 1994, le chiffre de 86% (2014: 77% / 2015: 76%) reste insuffisant et plutôt surprenant car l’effet protecteur de la ceinture de sécurité est incontesté.

 
Selon les estimations du bpa, le port de la ceinture a permis, depuis l’année 2000, d’éviter près de 15 000 blessures graves et 1800 décès en Suisse.

 
Au printemps 2014, un rapport du Conseil européen de la sécurité des transports (ETSC) est parvenu à un constat similaire. Dans sa publication, l’ETSC a mis en évidence qu’en Europe, rien qu’en 2012, quelque 8600 occupants de véhicules de tourisme ont survécu à des collisions graves grâce à leur ceinture de sécurité. En outre, le rapport indique que 900 vies pourraient être épargnées chaque année si des témoins de port de ceinture (Seat Belt Reminder) rappelaient à tous les occupants de véhicules, systématiquement et au moyen d’une alarme visuelle et/ou sonore, de boucler leur ceinture de sécurité.